Révolutions arabes, interventions extérieures : l'équation fatale ? - 29 novembre 2011

 

Conférence organisée par Humacoop et IDEES, le 29 novembre 2011, à la salle Juliet Berto, à Grenoble.

Intervenants : Susan Badwi, Wolf D. Eberwein, Mohammed El Oifi / Modérateur : Bruno David


Dans un contexte international riche de bouleversements politiques et géostratégiques, il nous a paru intéressant de revenir sur les épisodes marquants de ce "Printemps Arabe" et d’en déceler les enjeux un an après les premières révoltes.

En effet, les mouvements populaires dans le monde arabe ont été déclenchés par des revendications de liberté, de désir de démocratie, de volonté de changement et de ras le bol général des sociétés civiles contre leurs gouvernements.
Tous les arguments développés pendant la conférence ont répondu de manière générale à la problématique suivante: “Quelles sont les véritables raisons de l’intervention des pays occidentaux, leurs conséquences et leurs répercussions sur les révolutions arabes?”.

A leur tour, les intervenants ont reconsidéré ces questions pour dire que selon eux l’intervention reflète les objectifs des pays du Nord et non des besoins des pays opprimés. C’est pourquoi la question de la légitimité de cette intervention a été soulevée à plusieurs reprises. Finalement, l'ouverture du débat a été de savoir si la mise en place de système politique démocratique dans les pays arabes est un doux rêve ou un scénario qui s'inscrit dans un futur proche.

Télécharger la synthèse de la conférence :

Home Conférences Révolutions arabes, interventions extérieures : l'équation fatale ? - 29 novembre 2011